l'Édito du Président

Didier MarieÀ la présidence d’Arts 276 depuis sa création, j’ai souhaité, aux côtés du Département de l’Eure et de la Région, faire d’Automne en Normandie un événement incontournable dans l’agenda culturel français, une pierre de plus et de taille à l’édifice de la culture décentralisée.

En créant cet Établissement public de coopération culturelle (EPCC) – dont le Département de Seine-Maritime est le premier contributeur financier – mon objectif était de faire converger les milieux artistiques et les volontés politiques de notre territoire pour construire, en Haute-Normandie, une offre culturelle diverse et de qualité. Au fil des ans, Automne en Normandie s’est imposé comme un maillon essentiel de cette politique culturelle ambitieuse.

Tendre toujours davantage vers une culture démocratisée et accessible à tous est une priorité du Département de Seine-Maritime. Tout au long de l’année, nous déployons un budget de plus de 14 millions d’euros pour encourager et développer les talents artistiques de notre région et faire vivre ce patrimoine culturel immense que chaque Seinomarin a en partage et qu’il doit pouvoir s’approprier pleinement.

Ce festival 2013 – sur le thème Masculin/Féminin - nous met aux prises avec un thème difficilement saisissable, original mais qui, de toute évidence, façonne notre quotidien. Dans un pays, la France, où ce que les Anglo-saxons appellent les Gender Studies ont eu les plus grandes peines à émerger, cette nouvelle édition sonne comme un appel à la réflexion, à la confrontation avec cette altérité, qui constitue un des fondements de nos sociétés. En cohérence avec les actions fortes du Département pour lutter contre toutes les formes de discriminations - notamment les discriminations sexistes ou homophobes – Automne en Normandie, à travers sa programmation, explore la notion de genre dans toute sa complexité et sa potentielle conflictualité. Par ailleurs, en accord avec le propos des spectacles présentés au cours de cette édition du festival, Automne en Normandie s’engage à promouvoir une répartition plus équilibrée entre créatrices et créateurs dans le monde de la culture.

Enfin, Arts 276 demeure particulièrement attaché à cette ouverture aux arts du monde entier, permettant la rencontre d’influences et de sensibilités diverses, qui sont autant d’hommages à l’universalité des valeurs de la culture. Ce voyage dans les différentes disciplines du spectacle vivant – danse, musique, cinéma, théâtre – dresse aussi un panorama international de ces productions qui explorent nos représentations des genres et de la sexualité, sans vulgarité mais parfois, c’est vrai, avec ce brin de provocation indispensable pour sans cesse réinterroger nos pratiques et notre vision du monde.

Didier Marie

Président d'Arts 276 / Président du département de Seine-Maritime

 

Partager cette page